Présentation des techniques PDF Imprimer Envoyer


Du point de vue technique, l’Aikido est une méthode très complète. Elle dispose d’un éventail technique aussi large que varié, basé sur un ensemble de principes et d’attitudes permettant de gérer les agressions de manière calme et mesurée, et reposant sur l’union de deux  systèmes : la pratique des armes (Buki waza) et la pratique à mains nues (Tai jutsu) Ces deux aspects de l’étude sont indissociables, et on ne peut comprendre l’essence de l’Aikido qu’en les pratiquant de concert.

 


Les Buki Waza (techniques  aux armes) :


Le travail des Buki Waza comprend l’étude de mouvements de base simples et d’enchaînements codifiés que l’on pratique seul, à deux ou avec plusieurs partenaires. Les principales armes enseignées sont le sabre (Aikiken) et le bâton (Aikijo.)


***


Le Tai Jutsu (techniques à mains nues) :

 

Les techniques d’Aikido s’appuient sur la souplesse et l’utilisation de l’énergie de l’agresseur plutôt que sur la force physique. En se basant sur la non-opposition de force et l’absorption des mouvements de l’adversaire, on peut canaliser ses attaques et s’en servir pour le contrôler. Pour cela, on utilise différents principes d’actions, comme les contrôles articulaires, les coups frappés sur le corps et les points vitaux, les étranglements, les projections, les immobilisations... Le Tai Jutsu comprend  également l’étude des déplacements, esquives ou dégagements, etc.


Les techniques se pratiquent avec un ou plusieurs partenaires en réponse à diverses attaques (frappes, saisies.) L’apprentissage est évolutif, passant du statique au dynamique. On peut pratiquer à genoux, debout, ou les deux (le défenseur à genoux et l’assaillant debout.


***


Les Buki Dori :


Les Buki Dori sont des techniques de désarmement, et permettent de faire face à un ou plusieurs partenaires armés (sabres, lances, bâtons, poignards, baïonnettes) en appliquant des techniques à mains nues.


***

 

 


Pour toutes ces familles de techniques, il existe un grand nombre de variantes (henka waza), d’applications (oyo waza) ou contre-techniques (kaeshi waza.)

Une autre particularité de l’Aikido est de considérer que l’on n’affronte jamais un seul adversaire à la fois. Les techniques reposent donc sur le fait de pouvoir réagir même lors d’un encerclement par plusieurs assaillants.