A propos de l'étiquette PDF Imprimer Envoyer

Tous les arts martiaux accordent une importance particulière à la notion de Reishiki, l’étiquette. Plus qu’une liste de règles rigides, il s’agit en fait des usages de politesse en vigueur au sein d’un Dojo.
Le Dojo est un univers hiérarchisé, et l’étiquette permet à chacun de connaître sa place vis à vis des autres.
Chaque pratiquant ayant un rôle à jouer dans ce système, l’étiquette vise à maintenir une cohésion dans le groupe tout en accordant à chacun le respect qu’il lui est dû.
Elle oblige également à être attentif et vigilant en permanence, et à adopter l’attitude rigoureuse nécessaire à la pratique de tout Budo.

Voici les principes élémentaires qui la compose :

    • En entrant dans le Dojo, on doit saluer.
    • En montant sur les tatamis ou en les quittant, on salut vers le Kamiza (mur d’honneur.)
    • Pour inviter un partenaire ou pour le remercier, on salut également.
    • La façon correcte de s’asseoir est la position Seiza. Si on ne peut la pratiquer, on peut s’asseoir en tailleur mais jamais en étendant les jambes ni en prenant une position relâchée ou avachie.
    • On ne s’adosse jamais aux murs ni aux poteaux.
    • Si on doit poser une question au professeur, on ne l’interpelle pas. On salut avant de poser une question, puis après pour le remercier.
    • On ne doit pas discuter pendant l’entraînement.
    • On doit être disponible à chaque instant, présent et attentif à ce qu’il se passe autour de soi. A tout moment on peut être appelé pour servir de partenaire, il faut alors être immédiatement prêt à réagir.
    • Il faut respecter les anciens et ne pas les contredire ni les corriger. De manière plus générale, on ne doit jamais corriger un autre pratiquant, surtout si l’on n’est pas Yudansha (porteur de ceinture noire.) Ceci est le rôle du professeur.

Ces quelques principes sont généralement communs à tous les Dojos. Ils constituent une base, mais ne sont qu’une infime partie de l’iceberg. Au fil du temps, cette base s’enrichira pour devenir un pilier de la pratique martiale.
Sachez respecter ces principes, et aucune porte ne vous sera fermée. On vous accueillera avec bienveillance partout où vous irez vous entraîner, et on respectera votre attitude de pratiquant de Budo.