Déroulement du cours PDF Imprimer Envoyer

Saisie

Comment se déroule un cours ?

Qu’il s’agisse de la pratique des armes ou du travail à mains nues, le déroulement du cours est généralement identique, et ne varie quasiment pas au cours de l’année. Parfois, si cela semble nécessaire ou plus approprié, le professeur peut mettre en place un autre système de travail. Dans ce cas, il guide les élèves et leur explique les démarches à effectuer. Cependant, quel que soit le schéma pédagogique du cours, l’observation et l’adaptation sont les clefs qui permettront à chaque élève de progresser.

Voici le schéma le plus classique :

Les pratiquants doivent arriver en keikogi ( tenue d’entraînement) et pieds nus sur les tatami un peu avant le début du cours. Ils s’occupent alors de leur échauffement personnel.
A l’heure du cours, les élèves s’assoient en ligne face au Kamiza (mur d’honneur), en  position seiza (à genoux) et rangés par ordre de grade, (les plus anciens se placent à droite.)
Après le salut traditionnel vers le Kamiza, le professeur salut les élèves.
Ensuite, avec l’aide d’un partenaire, il démontre et explique la technique à travailler pendant que les élèves observent attentivement ses gestes pour comprendre les principes fondamentaux et mémoriser la forme et les déplacements. A la fin de l’explication, le professeur invite les élèves à pratiquer.
Ils doivent alors choisir un partenaire en le saluant, et chercher à copier et à reproduire les mouvements qu’ils viennent d’observer. Le Sempai ( aîné, le plus gradé) commence toujours  en faisant la technique à droite et à gauche, puis vient le tour du Kohai (cadet, le moins gradé.) Le professeur peut alors venir corriger personnellement chaque pratiquant ou interrompre le travail pour apporter un détail ou une explication supplémentaire.
Le cours commence toujours par l’étude des techniques de base, qu’il faut pratiquer rigoureusement en s’appliquant à bien exécuter chaque détail, avec une belle forme et des positions solides. Le rythme s’intensifie progressivement, au fur et à mesure que les techniques évoluent vers les formes plus avancées. Chacun doit s’occuper de son apprentissage en s’auto corrigeant et en travaillant à son propre niveau, mais les plus anciens doivent également guider leurs cadets et leur permettre d’améliorer leur travail en leur montrant le bon exemple.
Lorsque l’entraînement commun se termine, les élèves regagnent la même place qu’au début du cours et font le salut final de la même manière.